Les nouvelles chimères

Published by KLAC on

La chimère est vue comme un monstre qui séduit et perd celui qui vient à elle, un monstre qu’on ne peut combattre frontalement et « qu’il faut pourchasser afin de le surprendre dans les repaires les plus profonds »  (Dictionnaire des symboles de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant). La chimère est une créature sublime, charnelle et passionnelle. C’est pourquoi elle a été souvent associée au monde féminin dans une société d’hommes qui cherchent à contrôler la capacité créative des femmes. Une chimère est aussi l’impossible, improbable mais désiré… 

C’est probablement la raison pour laquelle les deux commissaires de l’exposition ” Moi nous elles” ont sous-titré cette exposition : les nouvelles chimères. 

Elissar Kanso (Liban) et Carmen Herrera Nolorve (Pérou) sont à l’origine de ce projet improbable qui rassemble des artistes femmes de quatre pays : Liban, Pérou Espagne et France, et qui s’inscrit dans la continuité d’une réflexion autour de l’identité de la femme entamée lors de la première exposition de l’association qui porte le projet, Connectif Plateforme Créative, en mars 2018. 

Cette exposition invite des artistes femmes de ces trois pays (sont-elles les nouvelles chimères ?) à exposer dans le but de créer une réflexion autour de la place de la femme dans les arts visuels, revendiquer l’expression artistique produite par ces artistes qui est souvent invisibilisée par la société et, finalement, donner la parole aux femmes dans un espace de partage interculturel. Cette exposition a vocation à se transformer en un espace de partage, une plateforme pour libérer la parole et pour créer un réseau international d’artistes femmes, de nouvelles chimères…

En plus de cette exposition, qui a lieu à l’Instituto Cervantes de Bordeaux, une table ronde est organisée le 11 mars dans le cadre de la Semaine des droits des femmes pour parler de divers sujets comme la femme dans l’art, les études académiques et l’activisme en France, au Pérou et au Liban. 

Une exposition et un programme à ne pas rater ! 

Jusqu’au 20 mars à l’Instituto Cervantes de Bordeaux (57 Cours de l’Intendance, Bordeaux)

Lundi à Jeudi de 10h – 17h 

Vendredi de 10h à 14h. 

Table ronde : 11 mars à partir de 14h 


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *